C’est parti pour la visite de cette SIM RACING EXPO 2019 !

Et voilà, après un week-end passé en Allemagne, à l’édition 2019 de la Sim Racing Expo au Nurburgring,  il est temps pour moi de vous faire mon petit retour. Globalement on ne peut que constater une présence de marque plus réduite que les autres années, tout du moins pour les marques spécifiques de Sim Racing.

Et parmi ces marques on retrouve des habitués que l’on a déjà eu l’occasion de croiser les autres années et qui n’avait pas forcement de choses nouvelles à nous présenter. Mais heureusement on a eu droit à quelques essais intéressants et de bonnes surprises.

FANATEC, WAVE ITALY, HEUSINKVELD, VESARO… : Les habitués sont toujours là

Pour débuter avec les habitués, citons d’abords FANATEC qui proposait plusieurs cockpits sur lesquels on pouvait tester les bases direct-drive DD1 et DD2. Il y avais aussi le nouveaux volants comme le Porsche qui avait d’ailleurs été présenté l’an passé, ou encore le volant Nascar. Pas de châssis dynamique sur le stand mais des châssis statique Rennsport de la marque Allemande et des cockpits RS Formula de la marque Rseat. Ils propose une position allongée avec écran incliné pour une conduite typé F1. Je dois dire que c’est un peu particulier avec un écran incliné de cette façon mais c’est plutôt confortable.

On retrouvait aussi WAVE ITALY qui avait amené cette année deux simulateurs dynamiques de type F1 qui n’offraient cependant qu’un seul mouvement soit le survirage. Dommage, pas de d’effet vertical pour les effets de route ou l’accélération. J’avais eu l’occasion de tester ça l’an passé et il faut avouer que la position de conduite est top tout comme le système de tension du harnais. Et en plus on peux piloter avec le halo pour avoir la même impression que les pilotes de F1, et il faut dire que finalement c’est pas si gênant que ça. Sur le stand des simulateurs statiques étaient aussi présents pour notamment essayer leur pédalier (que j’avais aussi tester l’an passé) et que j’avais trouvé plutôt bien sans apporter de révolution particulière.

HEUSINKVELD = H Shifter ?

Bien entendu les Hollandais d’HEUSINKVELD était là aussi avec deux simulateurs statiques pour notamment tester le pédalier Sprint. Il avait été présenté l’an passé et j’ai eu l’occasion de l’utiliser à plusieurs reprises et, selon moi, c’est LE pédalier du moment.

A noter qu’une review devrait être possible bientôt. Hélas pas de shifter manuel, et apparemment ce n’est vraiment pas pour tout de suite. La mise en place du Sprint a été assez intense et j’espère toutefois que l’attente sera ni trop longue, ni vaine.

Avec un stand imposant on avait aussi la présence de VESARO avec pas moins de 5 simulateurs équipés de vérins D-Box comme à l’accoutumé. D’ailleurs les vérins D-Box sont un peu le leitmotiv de cette expo, presque tous les fabricants de châssis avait des châssis sur ce type de vérins et VESARO remporte le lot avec le plus gros modèle :).

Et pour parfaire l’impression, et présenter la version McLaren du simulateur il y avait même une McLaren sur le stand. Même si j’aime bien le style de leurs châssis il faut avouer que ce n’est pas le modèle le plus rigide du marché pour ce qui est du support volant. Par contre leur système de tension de harnais et lui assez intéressant.

IMSIM en force pour cette SIM RACING EXPO

Une marque a cependant fait sensation en offrant aux visiteurs un stand imposant et plutôt assez bien présenté, il s’agit des Portuguais de IMSIM qui avaient presque un couloir complet. Ils présentaient notamment leur dernière version de simulateur sous couleur Lamborghini, une magnifique réalisation presque artistique.

Ce simulateur est équipé d’un baquet de Lamborghini Troféo et du volant de ladite auto : ça pète vraiment. On avait même une fresque complète de la création des simulateurs des protos passés au nouveau modèle et on pouvait même donner ses idées pour de futurs développement. Et pour parfaire le tout ce sera pédalier Sprint et volant Simucube 2.

J’ai pu faire un tour à son bord et je dois avouer que la position de conduite est extra, le siège à une assise allongée qui enveloppe bien et qui est très confortable. Et bien sûr la jante de volant est un volant de Lamborghini Troféo. Concernant le volant Simucube 2, il est très très bien et j’espère pouvoir faire un test un de ces quatre. Je dois cependant avouer ne pas être un adepte de ce système 3DOF un peu pendulaire dans ses effets mais il faut avouer que c’est quand même magnifique. Et si ce type de simulateur vous convient, et que vous avez le budget, ça fera une très belle installation.

Le coup de coeur SIMRIG

Et en parlant de vérins c’est vers les suédois de SIMRIG que je vais me pencher car c’est un peu mon coup de cœur de cette édition 2019 de la Sim Racing Expo. J’en avais déjà parlé dans le blog car pour un prix intéressant il nous propose un châssis avec 4 vérins électriques, de type motoréducteur, qui ont une capacité de charge limitée (ici 175 kg) mais qui sont vraiment très réactif. Et c’est vraiment le point fort, l’amplitude est faible mais je la trouve suffisante, et la vivacité du système nous apporte bien au niveau des effets de route. Une très bonne solution facilement intégrable dans une installation pour un prix “abordable”. Et pour plus d’infos vous pouvez retrouver mon article dédié ici.

CUBE CONTROLS : Une belle gamme de volant

Les Italiens de CUBE-CONTROLS était aussi là pour nous présenter leurs réalisations en matière de volant. Ici la qualité est au top, du volant GT au volant type Formula c’est soigné. La marque était d’ailleurs là pour présenter sa nouvelle roue Formula CSX, magnifique et équipé d’un écran LCD de 4.3 pouces. La prise en main est vraiment bonne sur ces volants Formula. Pareil pour les modèles GT mais ici on est sur de vrais volants (Momo par exemple).

SIMCRAFT : Les Américains débarquent !

Dans les nouveaux venus on notera la présence de la marque Américaine SIMCRAFT qui nous avait amenées sont gros modèle, le Apex3, une masse imposante et une armature impressionnante pour ce 4DOF.

La montée à bord apporte aussi son effet, on déverrouille et pivote l’écran latéral, on soulève le volant pour libérer l’accès et on s’installe. Pour les effets, je trouve que c’est un peu particulier du fait que tout ne soient que rotation. Et je n’ai pas vraiment senti les sensations de mouvement avant / arrière (surge). N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires.

Simulateur PORSCHE : Oubliez la VR !

Dans les supers expériences de cette Sim Racing Expo 2019 c’est du simulateur PORSCHE que je vais parler. Et tous simplement parce que ce type d’installation détrône clairement la VR. Pas besoin de voir le cockpit pour mieux s’immerger puisque vous êtes dans une vraie 911 GT3 Cup. Un écran gigantesque enveloppe l’avant de la voiture et pour couronner le tout, les réglages sont vraiment top.  Bon, ok c’est certainement un peu cher 🙂 mais on a un peu le simulateur ultime ici.

Bien sur c’est le volant et le pédalier de la vraie (en même temps c’est une vraie 🙂 et le siège et monté sur des vérins D-box. On a donc un seat-mover avec des effets terribles et de supers bon réglages. Bref, on est dedans, c’est le cas de le dire. Et merci à Porsche car j’ai eu droit à pas mal de tours.

EVO MOTION  SIMULATOR : Du bon gros 6DOF !

Dans les gros simus type 6 DOF la marque EVO MOTION SIMULATOR était aussi là avec un simulateur très épuré et vraiment classe. Je dois avouer avoir eu un peu de mal avec le grand volant et le pédalier mais pour ce qui est du simulateur c’est un régal, on sent une vraie souplesse, pas d’exagération des effets et de bonnes sensations, nickel !

Un ACTORACER ULTIMATE était caché mais je l’ai trouvé

Alors qu’il était caché dans l’espace Nissan, j’ai été invité par SIM-MOTION pour aller tester le nouveau ACTORACER Ultimate. A la base c’est le simulateur 3DOF type seat-mover sur lequel avait eu lieu la compétition de l’an passé. Sauf que là il est posé sur 4 vérins pour apporter encore un peu d’effet, notamment l’effet d’élévation (heave). A noter que ce sont des vérins de chez Sim-Motion, le modèle SM80. Et ben je dois vous dire que c’était pour moi un super essai car j’ai trouvé une très bonne alliance entre le 3 DOF de base et les 4 vérins de dessous, c’est très réactif il y a une bonne cohérence dans le système. J’achète !

VIRTUAL RACING SCHOOL

Dans les marques que je n’ai pu tester, il me manque VIRTUAL RACING SCHOOL (VRS) qui était venue montrée son nouveau pédalier et sa base de volant. J’ai les ai toutefois observés et c’est très bien fini. Le pédalier ressemble un peu à un Heusinkeld mais on trouve un très belle finition et un positionnement du Load-Cell différent puisque il est sur la pédales elle-même. Le mouvement du mécanisme est également bien sympa. Pour la base de volant elle est assez compact et elle contrôle un moteur type Mige. Je tenterais de voir avec VRS si une review est possible, histoire de faire ça bien.

Les cockpits étaient aussi statiques

Bien sur il n’y avait pas que des châssis statiques, on a eu droit par exemple à la présence de SIM-LAB avec ses superbes châssis en profilé en aluminium et notamment leurs modèles P1-X et  ou encore le TR1.

Les Australiens de TRACK RACER sont venus avec des cockpits en tubes, on pouvait découvrir les modèles TR8 et RS6. Les sections sont importantes et la rigidité des châssis est vraiment très bonne, pas de soucis pour les gros équipements.

 SPARCO GAMING nous présentait son châssis Evolve mais aussi des sièges gaming de bureau. Concernant le cockpit il me semble que la partie pédalier à subit quelques modifications ce qui est bienvenue parce que l’ancien système manquait de rigidité. C’est mieux mais est-ce assez ? Pour revenir au fauteuils, c’est la marque NOBLE CHAIR qui était pas loin avec de magnifiques fauteuils gaming dont certains aux couleurs de Mercedes. De la grande qualité de réalisation en tout cas et un confort top.

Une superbe arène pour la compétition…et un très beau simulateur dynamique

Pour la deuxième année consécutive c’est un simulateur dynamique qui est proposé aux compétiteurs. Ce choix m’a toujours surpris, non pas que je trouve pas ça bien mais plutôt parce que souvent les compétiteurs préfèrent avoir le moins d’effets possibles pour ne pas altérer le temps. Il paraîtrait même que certains roulent avec très peu de FFB ;).

Mais pour la Sim Racing Expo ce sera du dynamique mais pas n’importe lequel, le même type que j’ai évoqué juste avant mais dont le châssis a été développé par le Nurburgring Esport Lounge et dont les vérins viennent de chez PROSIMU avec notamment les 4 PRS 200 pour lever le simulateur. J’ai même discuter avec un abonné qui participait à la compétition et il m’a dit avoir même améliorer ses temps, ça fait plaisir à entendre.

Fin du tour !

Et voilà pour mon petit tour de ce cru 2019 de la Sim Racing Expo. Il  a été effectivement moins riche que l’an passé mais ça reste LE lieu pour découvrir ce que peut offrir le Sim Racing en terme de solutions. Ça reste un échantillonnage même si on sait que ça pourrait être bien plus important vu le nombre de marques et autres petits constructeurs qui existent sur la place. Et puis il faut aussi signaler la présence de de studio 357 qui développe RFactor 2 avec l’annonce de l’arrivée d’une Porsche… et de la Nordschleife, ou encore Iracing qui cette année avait pour actualité la sortie le l’Audi RS3.

D’autres acteurs étaient présents mais comme chaque année le temps m’a manqué. Je ne suis resté que le samedi sur l’expo car le dimanche il a fallut aller dégourdir ma puissante auto de 90ch sur la Nordschleife :), c’est poussif mais c’est bon de rouler sur le Nord’. Cependant j’ai pu faire quelques séquences vidéos que je vais tenter de monter pour vous faire découvrir un peu plus cette Sim Racing Expo 2019. En attendant, je vous laisse donc avec ces quelques photos de l’expo et à l’année prochaine…peut-être.