Le Simracing est un de ces domaines où on peut rapidement être perdues si on a pas quelques clés de compréhension. Pour vous aider ce petit lexique pas très étoffer certainement mais qui vous donnera quelques bases si besoins. Mais n’hésiter pas à donner des idées pour l’enrichir et aider les suivants ;).

 

Cockpit

Le cockpit, châssis ou encore rig en Anglais désigne le simulateur en lui même c’est le châssis qui va accueillir le siège baquet, le volant, le pédalier ou encore les shifter. Il permet d’adopter une position de conduite adapté au pilotage, que ce soit de la Gt ou de la Formule 1.

On trouve des cockpits statiques qui n’offrent pas de mouvement et les cockpits dynamiques qui permettent une autre immersion en permettant de mouvements simulant ceux de la voiture ou du pilote.

Direct-Drive

On entend par Direct-Drive une technologie de transmission des volant de Simracing. Habituellement le ou les moteurs qui apportent le retour de force des volants sont reliés à l’axe de la jante de volant par le biais d’une courroie (Belt en anglais). A noter que ces volants sont loin de disparaître et pour pas mal de modèles la qualité, la puissance et le ressenti sont là.

La technologie Direct-Drive consiste à relier directement le volant à l’axe de rotation du moteur. On a donc un montage “en direct” qui permet, outre le type de moteur utilisé, de n’avoir aucun amortissement de l’effet dû au courroies ou un quelconque temps de réaction contrairement à ce qui peut être parfois ressenti avec une courroie.

Cependant la courroie permet aussi une démultiplication de l’effort du moteur qui nécessitera des moteurs plus importants pour les Direct-Drive (entre 16 et 30Nm). Mais l’absence d’élément de transmission permet un effet direct, réactif et puissant. Mais par contre la fiabilité est plus importante car hormis l’électronique la partie mécanique est un seul moteur industriel sous-sollicité. Beaucoup de type de volants Direct-Drive sont disponibles sur le marché avec très souvent un point commun qui est le moteur utilisé. Mais les marques habituelles se penchent sur le sujet et des modèles arrivent sur le marché.

 

 

DIY

Le terme DIY signifie Do It Yourself (Fait le toi-même), c’est presque une discipline à part entière dans bien des domaines autres que le simracing. Pour faire simple le DIY désigne les réalisations faites avec ses petites mains à l’inverse des produits manufacturés.

DOF / Simulateur dynamique

Les installations de Simracing sont statiques (sans mouvement) ou dynamique (donc avec mouvements). Pour ce dernier cas, on classifiera les types de simulateurs en fonction de leurs nombre de degrés de liberté (Degrés Of Freedom en Anglais). Pour illustrer ça prenons un objet dans l’espace, un téléphone portable par exemple. On va constater qu’il peut bouger selon 6 axes soit 3 translations et 3 rotations.

Par translation on entend le fait de bouger en restant à plat :

  • Il avance et recule – On parlera de Surge
  • Il monte et descend – On parlera de Heave
  • Il va de gauche à droite – On parlera de Sway

Par rotation on entend le fait de tourner autour d’un axe, comme si vous transperciez le téléphone avec un tournevis par exemple (vous n’êtes pas obligé de le faire) :

  • il se penche en avant et en arrière – on parlera de tangage (comme un bateau) ou de Pitch
  • il se penche de gauche à droit – on parlera de roulis (toujours comme un bateau) ou de Roll
  • il tourne sur son axe – on parlera de l’effet lacet ou de Yaw

Au niveau des simulateurs on parlera logiquement de simulateurs 1 DOF juqu’à 6 DOF. Sur le marché les principaux modèles, en fonction de leurs typologies, apporterons les effets suivants :

  • 1 DOF : Tous les mouvement son possibles même si le plus souvent c’est Surge, Pitch ou Yaw
  • 2 DOF : Pitch + Roll
  • 3 DOF : Pitch + Roll + Heave / Pitch + Roll + Yaw
  • 4 DOF : Pitch + Roll + Heave + Surge / Pitch + Roll + Heave + Yaw
  • 6 DOF : Tous le mouvements forcement

 

Load-Cell

Le Load-Cell est un appareil de mesure électronique, un capteur de pression qui est le plus souvent utilisé dans les balances pour déterminer un poids. En Simracing le Load-Cell est utilisé au niveau de la pédale de frein pour déterminer la puissance de freinage en fonction de la puissance d’appui sur la pédale de frein, comme en vrai quoi !

Cette technologie remplace petit à petit les potentiomètre qui ne calculaient que le déplacement de la pédales, indexant donc la puissance de freinage à l’angle d’inclinaison de la pédale. Les potentiomètres sont toujours utilisés pour les pédales d’accélération et d’embrayage.

Shifter

Shifter est la traduction Anglaise de levier de vitesse, du coup vous devez voir ce que c’est :).

On parlera de shifter séquentiel et de shifter manuel. Pour le premier on tire dessus pour monter les rapports et on pousse pour les descendre et le deuxième c’est nos bonnes vieilles boites en H bien sûr.