Simulateur NjMotion Compact : il est arrivé !

Après mon précédent article sur le simulateur “Compact” de la marque Espagnole NjMotion j’ai reçu la proposition d’essayer ce 2DOF. Je dois avouer avoir hésité à cause de l’aspect logistique : réception, déballage, montage, démontage, emballage… Bon, j’ai finalement accepté (je suis si faible) et voilà donc la première partie de cette review : la réception et le montage de ce simulateur.

Première étape donc la réception. Je savais que c’était une palette mais je m’attendais pas à ce poids. Merci à mon voisin de l’aide pour la monter dans l’appart. Mon dos se souvient encore de ces 70 kg ! Et ce poids est essentiellement lié à la plateforme Compact, le cœur de l’installation. Une plateforme 2DOF qui bougera le baquet d’avant en arrière et de gauche à droite.

Dans la palette tout est bien emballés et protégés, aucun soucis de ce coté là. Le châssis est en acier, en tube qui s’emboîtent ensemble et se serrent par vissage. Le simu m’a été livré avec un support clavier et un support souris qui a un petit rebord pour éviter la chute à cause des vibrations, bien vu ! Sinon pas de difficultés particulières pour le montage, on emboîte et on visse, un jeu d’enfant.

C’est lourd mais costaud

Pour en venir à la plateforme compact, si je vous dis qu’elle participe grandement au poids c’est qu’elle fait 40 kg. Soit 12 kg de plus qu’une plateforme Next Level Racing. Par contre la raison du poids vient d’une fabrication particulièrement robuste qui est un premier indicateurs de la potentielle fiabilité de la mécanique. En effet, au niveau du pivot il y a 4 gros paliers qui forment la rotule tandis que sous la plateforme on aperçoit les gros moteurs et les dissipateurs.

Mais une des choses qui me semble très intéressante c’est les 3 potentiomètres sur l’avant de la base qui vont permettre de régler la plateforme “in-game”. On peut donc ajuster l’amplitude des mouvements du siège, la vitesses de forces longues et celle des forces courtes. Sur la face avant on trouve la prise et l’interrupteur de l’alimentation, un bouton d’arrêt d’urgence et une prise pour le câble USB.

Si on enlève le temps de filmage, le montage n’a pas pris énormément de temps. Il donc temps à présent d’équiper, de mettre en route et de tester tout ça. Au p^rogramme pédlier HE Pro, Volant CSW V2 et Oculus Rift CV1 pour l’affichage. Les questions qui se sont posés lors de l’installation et auxquelles je dois répondre sont : Le pédalier ne va-t-il pas se soulever lors des freinages ? les serrages à vis vont ils être suffisant ? Le cockpit est-il assez rigide ? Le pivot sous le siège n’est-il pas trop exentré ?…

Je reviendrais donc rapidement avec les réponses à ces questions dans la deuxième partie consacrée à cette plateforme Compact de NjMotion. A suivre donc…