On prend les mêmes et on recommence

Après le shifter séquentiel que je vous ai présenté il y a quelques semaines c’est au tour du frein à main de la marque AIOLOGS de passer sous le crible du Simrace-Blog. C’est donc partit pour une session review/tirage de câble en bonne et due forme.

Pas de différence avec le colis reçu précédemment, c’est exactement le même carton. Et pour cause puisque pour cette deuxième mouture de ses shifters et handbrakes, la marque Russe a utilisé le même boitier. On notera un emballage soigné et un produit bien protégé. En même temps vu la construction tout en métal peu de risque de casse.

Sur le boitier on trouvera toujours la vitre de plexiglas qui laisse entrevoir le mécanisme, forcement à l’intérieur c’est pas la même chose que pour le shifter. Il y a toujours les LED à l’intérieur qui changent de couleur pour apporter une touche d’esthétique personnalisable. Et comme on parle de frein à main on trouvera logiquement un levier et un pommeau au fond du carton ainsi qu’une plaque de fixation ou encore un câble USB.

Pas de Load-Cell mais…

Comme je le disais précédemment le mécanisme diffère car ici on a un un potentiomètre qui va permettre de de définir la puissance de freinage en fonction du déplacement du levier. Et non, pas de load-cell pour que la force de freinage soit fonction de la force utilisée pour tirer sur le levier. Mais le handbrake d’AIOLOGS permet aussi d’être compatible aussi bien avec les PC que les consoles puisqu’on pourra passer du mode analogique (progressif) au mode “bouton” (on/off), il suffira d’appuyer sur le bouton derrière le boitier pour passer d’un mode à l’autre.

Passons à la mise en place sur le châssis JCL Simracing V3, ici pas de problème avec la modularité des profilés alu, on rajoute un tube et le tour est joué. Et pas de problème non plus avec le handbrake lui même car AIOLOGS a bien pensé son sujet. En effet, on a une plaque (fournie) qui permet 3 possibilités de fixation ainsi qu’un étau pour l’utilisation sur bureaux par exemple. Des petites protections en caoutchouc sont fournies si vous envisagez la dernière solution. Pour ma part c’est la plaque que j’ai choisi pour fixer le frein à main.

Pour l’installation, rien de bien sorcier, on branche et ça marche. Il faudra cependant utiliser l’utilitaire de la marque pour changer la couleur des leds par exemple. J’ai néanmoins essuyer un petit contretemps dans la mise en route puisque le frein à main était un mode bouton. Il a fallut quelques minutes pour comprendre qu’il suffisait de presser le bouton à l’arrière du boitier pour changer de mode :).

En piste !

Tout est prêt, il est temps de lancer Iracing pour une session rallycross. Au premier tirage de câble, je vois bien la différence avec un modèle équipé d’un load-cell. Et oui, pas d’élastomère qui encaisse la force et donne un sentiment de puissance et de dosage du freinage. Cependant la force n’est pas linéaire, elle permet quand même un certain ressentit puisque on sent une augmentation de la résistance en fin de course. Je verrais cependant un peu plus de force nécessaire pour tirer le levier.

L’handbrake d’AIOLOGS est disponible pour la somme de 165 $ sur le site de la marque, soit le même prix que le shifter. Je vous laisse visionner la vidéo ci-dessous pour en découvrir un peu plus. Bon visionnage.