Enfin, je vous livre ma review du chassis V3 Fury Dynamique de JCL Simracing, le montage est finit depuis pas mal de temps mais je dois avouer en manquer terriblement en ce moment donc les délais s’allongent. Bref, je suis content de vous livrer enfin tout ça, pour mémoire vous pouvez aussi découvrir l’unboxing et le montage dans de précédents articles et vidéos.

Donc l’étape restante était l’installation des périphériques, à savoir pédalier, volant, shifter, baquet, harnais, oculus… Je vais pas épiloguer la dessus parce que c’est dans la teneur du reste, on utilise les tubes alu comme support pour tout assemblages. Le pédalier Heusinkveld UItimate prend place directement sur les profilés, pas besoins de la base plate et un support est même prévu pour la carte électronique.

Pour les shifters j’avais deux supports à monter qui se fixe sur le montant du support volant. Le baquet se fixe avec les fixations qui sont vissées directement sur les profilés alu. Et pour le volant on le pose aussi sur le support prévu et voilà, c’est fait. Bref rien de compliqué c’est presque du Légo. Enfin j’ai modifié la distance de l’ensemble baquet / vérins pour être plus proche du volant notamment pour avoir plus d’amplitude de réglage. Avant le réglage était au mini pour que je soit bien, donc y’en avais plus pour les plus petits gabarits.

J’ai aussi apporté la modification à la fixation de la motion box, je l’ai mise à la verticale avec les convertisseurs fixés derrière, sur les tubes, comme ça ils sont intégrés dans le châssis et protégé des chocs. L’arrêt d’urgence est derrière aussi même s’il mériterait d’être plus accessible, mais je me pencherait dessus plus tard.

Une fois un écran posé et un PC relié (i7 3770K, GTX980Ti, 16Go), le V3 Fury Dynamique est enfin en ordre de marche. Pas besoin de plus d’écran car ce sera 100% VR avec l’Oculus RIFT CV1 (pour le moment). Bon pour rappel des forces en présence, ce sera Pédalier Heusinkveld Ultimate, shifter manuel Frex (la Rolls des shifter manuelle même si HE arrive et risque de faire mal). Pas de shifter séquentiel pour le moment car j’ai utilisé les tubes du support pour la Box de mon nouveau volant. Et donc, cette nouvelle acquisition c’est l’Accuforce V2 de Simxperience.

Allez petite aparté rapide sur l’Accuforce V2, si vous souhaiter l’acquérir, je ne peux que le conseiller premièrement, mais en terme de commande, je ne vous conseille pas le Hub qui à des boutons pas extras et mollassons, ça claque pas comme de boutons Knitter par exemple. Pareil pour les palettes, on est pas sur du magnétique, ça claque pas non plus :). Sinon pour le reste c’est top, le ressenti est vraiment bon, ferme mais pas trop brutal comme je l’avais découvert. Bien sûr je reviendrais rapidement dessus sur le blog.

Mais pour revenir au V3, il est tout simplement magnifique, une fois équipé il a une fière allure, il est racé, prêt à en découdre. Je m’emporte mais vraiment c’est une tuerie ! Si il fallait que je donne un bémol c’est qu’il y a presque un peu trop d’équerre rouges par endroit (mod Fashion Week on).

Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]

Après les 2 gros points forts de ce châssis c’est la rigidité et la modularité. D’une part celle liée aux tubes alu bien sûr mais surtout celle apportée par les glissières. C’est d’une efficacité terrible, on peut vraiment régler au millimètres pour adapter le simulateur à presque toutes morphologies.  Les manettes de serrage sont efficaces et pas besoin de serrer comme un bourrin, il faut juste bien serrer. Il faudra peut-être un serrage un peu plus appuyé pour le pédalier qui a le plus de contraintes, surtout pour les “gros” pédaliers Load-Cell. Concernant la rigidité c’est du lourd, ça me change du châssis Frex en guimauve, c’est le jour et la nuit !

Bon, n’oublions pas que l’important dans tout ça c’est que ça bouge. Et oui les deux vérins SCN6 de 100 mm enfermés dans leurs covers Logykal sont bien là. Et on a du changement de ce côté par rapport au Frex, et souvent pour les Frex-Like d’ailleurs, c’est que les vérins ne sont pas positionné en trapèze mais en parallèle, ils sont dans le même axe. Alors qu’est ce que ça change me direz vous. Ben pas grand chose vous répondrais-je ! En tout cas, je n’ai pas vu de différence particulière. Je pense qu’on avait en partie prit l’habitude de fixer les vérins SCN5 obliques pour qu’il soientt dans le même axe que l’effort. Mais avec des SCN6 plus costaud c’est moins problématique et en plus ils sont dans le bon axe pour prendre les contraintes liées au freinage car en freinant on pousse forcement le siège en arrière et donc on vient contrer l’effort des vérins.

Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]

Et les contraintes existent d’autant plus sur ce châssis car on a un système qui permet de ressentir le freinage par la compression du corps. En fait, le harnais est fixé à la partie fixe du châssis et donc, quand le siège s’avance lors des freinage, le harnais se met encore plus en tension et comprime donc le torse qui vient s’écraser dessus. Et l’astuce est d’avoir mis des silents-blocs à la base pour apporter un peu de souplesse, c’est bien plus efficace que des ressorts, l’effet est vraiment top. J’ai eu l’occasion de l’essayer sur le châssis V4 lors de la Simracing Expo et je dois avouer qu’il est encore mieux mais c’est bien ici aussi, pas d’inquiétude. La compression est très bien rendue, je la trouve assez juste et on peut mieux sentir la force sur la longueur et c’est bien là le gros plus de ce système.

Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]

Le V3 Fury Dynamique est mis en mouvement par la solution Logykal, à savoir le soft Lince V2. Je connais et utilise leurs softs depuis pas mal d’année, depuis le premier soft (E69 Motion 2 DOF) et Lince V1 que je trouvais très bien. Là on change de catégorie avec un soft plus sexy d’aspect on va dire, et avec toujours la possibilité de piloter à la fois des vérins mais aussi des afficheurs type SLI.

L’interface est toujours aussi ergonomique et Lince V2 se voit adapté pour une grande variété de simulateurs, jusqu’à 8 vérins et pour une multitude de configuration. Pour info j’ai la motion box de Logykal mais pour 3 vérins, des fois qu’un jour je veuille adapter un V4 ou un survirage, qui sait… Juste en passant la box a un inconvénient par rapport à mon ancien système (et en plus du bruit des vérins) c’est le bruit du ventilateur mais bon, en jouant au casque ça va. A noter qu’on a aussi un gros bruit de ventilateur avec la box de l’Accuforce V2. En mêm temps c’est bien refroidit.

Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]

Pour revenir à nos réglages, Lince V2 en permet une belle palette, un tout petit peu plus fournie que sur les précédentes versions. On trouvera une partie pour la configurations des vérins et une pour les effets. Je vais donc tenter de vous expliquer le mieux possible tout ça :

– Vitesse : C’est logiquement la vitesse de fonctionnement des vérins, c’est peut-être un des premiers paramètres à régler au début car il donne le ton des mouvements et doit se combiner avec l’accélération. Sur cette valeur j’ai entre 60 et 80 en fonctions des simus.

– Accélération : Les vérins ont beau se déplacer à une vitesse donnée, les changements de mouvements haut et bas font varier cette vitesse. On peut donc ici régler l’accélération lors de ces changements de vitesse. Trop rapide on va avoir un mouvement très brutal, saccadé, et réglé trop faible on aura un mouvement tout mou. Il faudra pas être trop gourmand ici. Généralement je suis aux alentours de 15 voir moins.

– Longueur : Ici c’est la longueur d’utilisation des vérins, on peut utiliser toute la course ou une seule partie, ce sera en fonction de chacun mais pour moi ce sera environ 90.

– GS Maximum : Ici c’est la valeur maximum de la force G générée par la voiture. Ce réglage est important car il conditionne l’effet général du simulateur. Pour donner un exemple, en réglant sur 1, l’allongement maximum des vérins sera atteint quand on aura 1G généré. En réglant sur 10 il faudra potentiellement 10G pour avoir l’allongement total des vérins, vous comprenez le principe ? Exemple : Sur une F1 qui peut générer 4G, si on règle sur 4, il faudra 4G pour l’allongement maxi. Par contre, si on passe ensuite sur une Clio qui procure 1G max par exemple, le débattement maxi du vérin sera de 1/4.

Autres exemples : 

– Si GS Max = 1, Longueur = 100 et GS’ Freinage = 100;  alors il faudra une force de 1G en freinage pour avoir l’allongement maxi des vérins.

– Si GS Max = 1, Longueur = 100 et GS’ Freinage = 50;  on aura, avec une force de 1G en freinage, la moitié de l’allongement maxi des vérins.

– Si GS Max = 1, Longueur = 50 et GS’ Freinage = 100;  on aura le même résultat que ci dessus.

Bref, de mon coté, je ne dépasse rarement 4 sur ce réglage. La valeur maximale de 10 pourrait être atteint pour les crash par exemple.

– Déviation : C’est l’inclinaison du siège en position neutre ou Veille. Généralement à 0 sauf si on veut avoir un siège incliné plus en avant ou arrière. Là c’est chacun son choix, pour moi ce sera 0.

Ensuite il y a le réglage des effets :

-GS’ Accélération : Valeur de la force G pour les forces liées à l’accélération. Ici ça simule le fait d’être enfoncé dans son baquet lors des accélérations, on aura le coup de pied au cul aux changements de rapports par une secousse.

-GS’ Freinage : Valeur de la force G pour les forces liées au freinage. Ici on ressent le fait d’être propulsé en avant lors des freinages. Important paramètre surtout avec le système de harnais.

-GS’ latéraux : Valeur de la force G pour les forces liées au virages. Les déplacements dans le siège, de à gauche a droite, dans les virages et les courbes.

– GS’ Verticaux : Valeur de la force G pour les forces verticales, par exemple les effets liés au suspensions, à l’état de la piste mais aussi les compressions et décompressions. Bien pour les vibreurs aussi.

– GS’ Pitch : Valeur du tanguage, inclinaison de la caisse d’avant en arrière

– GS’ Roll : Valeur du roulis, inclinaison de la caisse de gauche a droite

– GS’ Yaw : Réglage de la valeur de survirage. Pas utile ici.

– Douceur : Permet d’adoucir l’ensemble des effets. Mais trop de douceur risque d’aplanir les effets. Je ne dépasse pas 5 sur mes réglages.

Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]

On pourra enregistrer les réglages bien entendu et ce qui est sympa c’est qu’ils sont liés avec la simulation sélectionnée, pas besoin de chercher son setup, il se charge automatiquement. Et niveau titres, il y a de quoi faire, on peux dire que tout y est. Pour le réglage je vous conseille d’y aller un par un, effets par effets, c’est un peu fastidieux mais c’est la seule solution pour avoir un bon set qui tiens la route.

J’ai testé quelques simulations pour voir les différences d’effets. On arrive à avoir la même typologie de mouvement mais avec quelques effets plus sympa d’une simu à une autre. Par exemple Raceroom est celui qui m’a le plus plu avec pas mal de vibrations au freinages et au accélérations. Iracing est très bon aussi avec une bonne fermeté, bien viril. Mais après, tout étant question de réglage on trouve toujours son bonheur.

Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]

Pour en conclure avec ce magnifique V3 Fury Dynamique, je dirais bien sûr que  les sensations sont bien là et Lince V2 permet de facilement trouver le bon set et les mouvements sont paramétrables à loisir. Les vérins SCN6-100 sont un peu plus coupleux que les SCN5 et peuvent rapidement devenir brutaux mais sinon pas de grande révolution en terme de ressenti par rapport au Frex, on a toujours ces effets brefs et réactifs qui nous communiquent plein d’infos. Et non, tout ne se joue pas que dans les freinages, accélérations et virages, il y a l’état de la route, les mouvement de la caisse et pleins de petits effets a ressentir. Et sinon toujours le même bruit pour les vérins, en un peu moins aiguë peut-être.

Après, et c’est une des raisons qui m’a fait choisir ce châssis, c’est les possibilités de réglages du volant et du pédalier qui permettent de régler facilement et très rapidement le simu à de nombreux gabarits. Et bien sûr la modularité des tubes alu qui permet de fixer tout ce qu’on veut comme on veut et de manière très rigide. Et pour finir bien sûr une super belle réalisation qui fait son petit effet.

Cependant une évolution notable quand même, le dispositif de tension pour le freinage qui apporte vraiment beaucoup au système, c’est simple à mettre en oeuvre, je vous le conseille. Je dois me pencher sur ma commande de tube pour mon shifter mais j’attends de voir quel shifter je vais vraiment mettre dessus, et j’ai d’autres idées…

Voila, je vais continuer à profiter de mon installation, ou du moins essayer parce que je bosse sur quelques projets en ce moment et le temps est dur a trouver. J’essaye aussi de vous finir la vidéo au plus vite mais je dois avouer que j’arrive pas à faire comme je veux, Bref, je vous donne des nouvelles au plus vite !

Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]
Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]
Review du V3 Fury Dynamique de JCL Simracing [+VIDEO]

Et pour finir, voici ma review en vidéo. Il y de fortes chance pour que les réglages évoluent (tout comme l’installation d’ailleurs, mais ça vous donnera un aperçu de tout ça. Bon visionnage…